<
Actualité
Avril 2020 . France
EOlife : dérogation de mise sur le marché de l’ANSM dans le cadre du Covid-19

Depuis deux mois, le monde lutte contre une crise sanitaire sans précédent.

Les centres hospitaliers français font face à une pénurie de ventilateurs de réanimation dû à un afflux massif et simultané de patients graves. Chaque patient souffrant d’insuffisance respiratoire aigüe, comme c’est le cas pour les malades du Covid-19, nécessite une ventilation spécifique au regard de ses caractéristiques pulmonaires (compliance thoracique, résistance des voies aériennes). Une erreur de réglage ou un dysfonctionnement du ventilateur peut entraîner une détérioration rapide de l’état de santé, jusqu’à la mort.

Ces patients doivent être assistés par des ventilateurs sophistiqués (de 4ème génération) permettant un monitoring très précis, mais ceux-ci sont coûteux et en nombre très limités. Dans le contexte actuel, les services d’urgences peuvent avoir recours à des ventilateurs de premiers secours qui ne disposent pas tous de monitoring des paramètres ventilatoires adaptés à la ventilation en réanimation.

Pour combler ce manque et venir en aide aux équipes de soins françaises, Archeon a adapté son dispositif EOlife, initialement prévu pour un monitorage de la ventilation manuelle en cas d’arrêt cardio-respiratoire.

La solution EOlife va permettre de monitorer les paramètres ventilatoires de chaque patient en connectant un capteur à usage unique sur les différents modèles de ventilateurs et en ajustant la quantité d’air insufflée selon les résultats transmis par l’interface logicielle. Ainsi, les services réanimation pourront ventiler temporairement davantage de patients avec une plus grande efficacité.

Des tests menés avec succès au CHU de Brest

Dans un même temps, le Professeur Erwan L’Her, chef du service de médecine intensive et réanimation du CHU de Brest, a réalisé des tests sur EOlife dans le cadre d’essais cliniques.
Ils ont été menés avec succès et ont permis de prouver la fiabilité des paramètres ventilatoires. « EOlife propose grâce à sa solution d’intelligence artificielle un outil fiable pour mesurer et ajuster l’air délivré à chaque patient, le clinicien n’a plus qu’à ajuster la quantité d’air/oxygène voulu », précise le Pr Erwan L’Her.

Après une mobilisation sans relâche, Archeon a obtenu une dérogation de mise sur le marché anticipée délivrée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) leur permettant de déployer EOlife dans les services de réanimation Français.

Regarder le reportage vidéo

Article suivant
<