<
Publication scientifique
Novembre 2019 . Besançon
Une étude réalisée sur mannequin montre qu’EOlife permet d’augmenter de 70 % la performance de la ventilation manuelle

La première étude préclinique a démontré une évolution drastique de la qualité de la ventilation.

Quarante professionnels de santé ont participé à cette étude avec pour instruction de ventiler un mannequin simulant un patient en arrêt respiratoire. Les participants ont ventilé le mannequin durant 5 minutes, avec et sans dispositif, dans un ordre aléatoire.

Cette étude a eu pour but de comparer la qualité de la ventilation manuelle conventionnelle à la ventilation avec EOlife sur une simulation d’arrêt respiratoire. Avec EOlife, la qualité de la ventilation a progressé de 15 à 90% au masque et de 15 à 85% avec la sonde endotrachéale.  L’utilisation du prototype a également démontré réduire considérablement l’hyperventilation. Les fréquences  de ventilation et les volumes courants se situaient dans la plage recommandée dans 100% des cas avec le masque et 97,5% avec la sonde endotrachéale en utilisant EOlife.

 

La ventilation avec EOlife a progressé de 15 à 90%
Article suivant
<